Second South West Indian Ocean Fisheries Governance and Shared Growth Project

(2ème Projet de Gouvernance des Pêches et de Croissance Partagée du Sud-Ouest de l’Océan Indien)

SWIOFISH2 MADAGASCAR

OBJECTIF DU PROJET
Aménager le secteur afin d’impliquer les populations locales dans tous les maillons de l’exploitation et incitation à la meilleure protection des ressources.

CONTEXTE

La pêche est un secteur clé du développement tant humain qu’économique d’un pays comme Madagascar. C’est la base de la vie de nombreuses populations malgaches, que ce soit celles des zones côtières ou celles exerçant dans l’aquaculture ou la pisciculture.

La diminution des ressources n’est pas une légende. C’est une réalité apparente. Une prise de conscience et de responsabilité tendant à un meilleur exercice dudit secteur serait plus que nécessaire.

C’est là l’importance du Projet SWIOFish2 qui :

- consiste à appuyer un aménagement du secteur afin d’impliquer les populations locales dans tous les maillons de l’exploitation,

- consiste à viser une meilleure protection des ressources à travers une sensibilisation massive des populations cibles à la sauvegarde de l’environnement. Ce qui amènerait à une responsabilisation de celle-ci dans la vie publique, à son éducation dans le respect et la protection des ressources ainsi qu’à une initiation à une exploitation responsable pour se défaire des mauvaises habitudes.

LE PROJET SWOFISH2

DESCRIPTIF DU PROJET

OBJECTIF GLOBAL

AMELIORER LA GOUVERNANCE DES PECHERIES PRIORITAIRES ET PROMOUVOIR L’ADHESION DESPOPULATIONS CIBLES A LA GESTION DES PECHERIES / PROMOTION DES ACTIVITES ALTERNATIVES

Composante 2 :

APPUI A L’AMELIORATION DE LA GOUVERNANCE DES PECHERIES PRIORITAIRES

Composante 3 :

PROMOUVOIR L’ADHESION DES POPULATIONS CIBLES A LA GESTION DES PECHERIES / PROMOTION DES ACTIVITES ALTERNATIVES

en bref dans le but de :

- Améliorer la gouvernance des pêches (politique, stratégies, cadre juridique et institutionnel,…);
- Accroitre les bénéfices extraits des pêcheries marines durables (amélioration des pratiques des pêches et valorisation des produits, microcrédit, diversification de moyens de subsistance des pêcheurs,…);
- Professionnaliser et renforcer la capacité des acteurs du secteur pêche
- Améliorer l’accès aux activités alternatives pour les pêcheurs cibles