Formation MDGP à Maintirano les 21, 22 et 23 novembre 2020, à Maroantsetra les 9, 10 et 11 décembre 2020 et à DIANA les 22, 23, et 24 janvier 2021

FORMATION 2ème VAGUE  MDGP ZUP MELAKY

Une nouvelle séance de formation en MDGP (Mécanisme de Dialogue et de Gestion des Plaintes) a été effectuée par l’équipe du Projet SWIOFish2, à Maintirano les 21, 22 et 23 novembre 2020, dirigée par Madame Elisa, Responsable Environnemental et Social (RES), pour la ZUP Melaky incluant les 3 districts littoraux : Maintirano, Besalampy et Antsalova.

Les objectifs étant de :

  • Former les nouveaux Agents Communautaires (AC) du MDGP issus des 17 villages prioritaires additionnelles (4 villages Maintirano, 7 villages Besalampy, 6 villages Antsalova), qui sont généralement des présidents ou membres des associations des pêcheurs, des présidentes ou membres des associations des femmes, et des chefs fokontany ou chefs campement.
  • Effectuer le bilan sur la mise en œuvre du MDGP depuis le mois de février 2020 avec les Points Focaux.

Pour les AC, 36 personnes dont 14 femmes ont été formés. Ils sont issus des 13 associations des pêcheurs et 11 associations des femmes.

A la fin de la formation, chaque agent communautaire est doté des moyens de travail nécessaires pour l’accomplissement de leurs tâches.

 

 

FORMATION 2ème VAGUE MDGP – ZUP BAIE D’ANTONGIL

Pendant trois jours, le 9,10 et 11 décembre 2020 à Maroantsetra,  des présidents ou membres des associations des pêcheurs et femmes pêcheurs, des présidents de Fokontany ou campement,  issus des districts Maroantsetra et Mananara Nord ont reçus une formation sur le Mécanisme de Dialogue et Gestion des Plaintes du projet SWIOfish2.

La formation ayant comme objectifs de (i) faire connaître les rôles et attributions de chaque acteur du MDGP, (ii) expliquer la méthode de travail à considérer dans la mise en œuvre du MDGP.

Les personnes formées vont devenir des agents communautaires afin de recevoir les préoccupations/plaintes au niveau de leurs villages, à noter que les villages sont parmi les villages prioritaires du projet.

Ainsi, 28 nouveaux Agents communautaires sont formés, 17 issus du district de Mananara Nord et 11 issus du district de Maroantsetra. Ils ont reçus chacun les matériels nécessaires pour accomplir leurs tâches.

Pour rappel, ce mécanisme n’a pas la prétention de remplacer les canaux légaux de gestion des plaintes, toutefois, il permet de s’assurer que les préoccupations  venant des bénéficiaires directes du projet soient promptement écoutées, analysées et traitées dans le but de détecter les causes, prendre des actions correctives.

Plusieurs canaux seront utilisés, par courrier à envoyer aux agents communautaires, par voie écrites anonymes ou non à verser dans les boîtes à plaintes, par des appels et messages téléphoniques à travers un numéro vert 931.

La formation a été conduite par le Responsable Environnemental et Social du projet Swiofish2, en la personne de Madame FANORENA Elisa, appuyé par les Responsables des Pêches et Aquacultures du MAEP des 2 Districts et les Responsables locales des composantes. Monsieur Simon  RAHARIMANDIMBY, Chef de Service Régional des Pêches et Aquacultures Analanjirofo du MAEP a honoré de sa présence pendant les 3 jours de formations.

 

 

FORMATION MDGP ZUP BATAN 22 AU 24 JANVIER 2021

Antsohihy

Une autre séance de formation en Mécanisme de Dialogue et de Gestion des Plaintes (MDGP) a été effectuée par l’équipe du Projet SWIOFish2, à Antsohihy le 22 au 24 janvier 2021, dirigée par le Responsable Environnemental et Social (RES). Cette formation  a été consacrée pour les Agents Communautaires (AC) du MDGP identifiés dans la ZUP BATAN. Spécifiquement dans les villages prioritaires du projet au niveau du district de Nosy Be, d’Ambanja et d’Ambilobe.

71 nouveaux AC répartis dans 24 villages ont été formés pendant cette séance soit :

  • 18 AC répartis dans 6 villages du district d’Ambilobe,
  • 26 AC répartis dans 9 villages du district d’Ambanja,
  • et 27 AC répartis dans 9 villages  du district de Nosy Be,

Ces AC sont généralement des pêcheurs, présidents ou membres des associations de pêcheurs, des présidents ou membres des associations de femmes, des chefs fokontany ou chefs campement.

A la fin de la formation, chaque agent communautaire est doté des moyens de travail nécessaires pour l’accomplissement de leurs tâches, entres autres des boites et fiches de plaintes, des affiches et dépliants…

 

 

 

Avec la 1ère et 2ème vague de formation, il y a au total 124 AC dans la ZUP BATAN, répartis dans 42 villages prioritaires du projet dont :

  • 35 personnes répartis dans 12 villages du district d’Ambilobe,
  • 44 personnes répartis dans 15 villages du district d’Ambanja,
  • Et 45 personnes répartis dans 15 villages du district de Nosy Be

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *