Formation en pisciculture en eau douce dans le District d’Ambilobe et Nosy-Be

Dans le cadre de l’appui au Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche (MAEP), à travers la Direction de Développement de l’Aquaculture, le projet Swiofish 2 a contribué à l’organisation d’une formation en pisciculture en eau douce dans le District d’Ambilobe le 28 et 29 mai 2020 et dans le District de Nosy Be le 3 et 4 juin 2020, 92 pêcheurs ont bénéficiés de cette formation qui va leur permettre de diversifier leurs sources de revenu, et contribuera en conséquence à l’amélioration de la qualité nutritionnelle de la population locale.

Durant les formations théoriques, qui se sont déroulées respectivement dans le bureau de la Circonscription de la Pêche et de l’Aquaculture Ambilobe, et à la Chambre de Commerce de la ville de Nosy-Be. Diverses thématiques ont été abordées, dont : Les principes fondamentaux de la pisciculture que ce soit en grossissement ou en production d’alevins, résumant les choix du site (qualité du sol, température, PH de l’eau …), fertilisation et alimentation, densité, choix de l’espèce…Les conduites d’élevage des espèces de carpe (Cyprinus carpio) et de Tilapia (Oreochromis niloticus) selon les types d’exploitation : en étang et bassin en béton, en intégration avec la riziculture.

Après les séances théoriques, des formations pratiques ont eu lieu  sur le site de Tanambao CR Mantaly pour l’élevage en étang et à Sengaloko CU Ambilobe pour l’élevage en bassin en béton. Et une mise en pratique sur le site d’Ampombilava à Nosy Be.

Ces pratiques sur terrain ont permis aux participants de s’initier sur le relevé des paramètres physico-chimiques (températures et pH) et sur le suivi des exploitations. Cette descente a aussi permis de constater que la pisciculture en eau douce est au stade de démarrage dans la région et que des efforts sont à déployer pour appuyer les bénéficiaires, à commencer par la mise en place d’une station de production d’alevins.

 

A la fin de chaque formation, les participants ont eu une attestation de la part de la Direction du Développement de l’Aquaculture au niveau de la Direction Générale de la Pêche et de l’Aquaculture au sein du MAEP.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *